Faune et Flore de Porto Santo

 


Fauna


La faune présente sur l'île de Porto Santo est principalement trouvée sur les îlots de Porto Santo, qui sont un lieu privilégié pour la nidification des oiseaux marins.

La faune des îlots accueille la nidification d'oiseaux comme le puffin (Calonectris diomedea), le pétrel (Bulweria bulwerii), l'océanite de Castro (Oceanodroma castro), le petit puffin (Puffinus assimilis baroli), la sterne pierregarin (Sterna hirundo), le goéland leucophée (Larus cachinnans atlantis), le pipit de Berthelot (Anthus berthelotii madeirensis), le martinet unicolore (Apus unicolor), et le serin des Canaries (serinus canaria canaria) et le moineau soulcie (Petronia petronia madeirensis). Le lézard (Teira dugesii jogeri) et deux tarentules endémiques de Porto Santo (Hogna biscoitoi et Hogna schmitzi) sont également présents.

Il existe également une faune marine riche et diversifiée, causée en grande partie par le naufrage du navire Madeirense. C'est un lieu unique pour la pratique de la plongée.
 

 


Flore


En raison de ses conditions climatiques et géologiques, la flore présente sur l'île de Porto Santo peut être en particulier trouvée sur ses îlots qui constituent un lieu favorisé pour la conservation de la flore de la Macaronésie. Les îlots de Porto Santo sont protégés par le PDM, par le Réseau Natura 2000 et font également partie du Parc Naturel de Madère car ce sont des locaux rocheux, couverts d'arbustes et de flore côtière de la Macaronésie.

Quant à la flore, nous pouvons trouver ici des arbustes et de petits arbres sur les collines. Le viollier de Madère (Matthiola madeirensis), la stramoine (Euphorbia piscatoria), le lotus glaucus, la barrille (Mesembryanthemum crystallinum et Mesembryanthemum nodiflorum), le Sideroxylon mirmulans sont des espèces qui méritent d'être mentionnées.

Le lotier (Lotus loweanus) est une espèce endémique de Porto Santo qui n'existe que sur les îlots de Cal, de Ferro et des Cenouras.

Il semblerait que l'îlot de Cal contenait autrefois une couverture végétale formée essentiellement de genévriers et de Sideroxylon mirmulans. Actuellement, le Sideroxylon mirmulans a presque disparu, mais il représente, malgré tout, le seul élément arbustif et arboré endémique existant. On dit également qu'il y avait beaucoup de dragonniers (Dracaena draco) et d'oliviers (Olea maderensis) sur l'îlot de Cima.

On trouve également une grande diversité de lichens, en particulier l'oseille.
 
Youtube Flicker RSS ISSUU
Madère. Vous appartient World´s Leading Island Destination 2019 - WTA Award SRTC Região Autónoma da Madeira