PS PR1 - Vereda do Pico Branco e Terra Chã

  • PS PR1 - Vereda do Pico Branco e Terra Chã
  • PS PR1 - Vereda do Pico Branco e Terra Chã
  • PS PR1 - Vereda do Pico Branco e Terra Chã
  • Photos


Pour cette randonnée à Porto Santo, il vous faudra marcher très, très lentement, ou prévoir de passer un bon moment à explorer l’île, ou vous détendre sur la plage, en attendant le ferry du retour.

 

Le parcours commence sur la route régionale E.R. 111. En suivant le chemin qui donne accès au sommet de Pico Branco, nous rencontrons une énorme formation prismatique dans laquelle le sentier a été taillé - Rocha Quebrada. La partie la plus escarpée du parcours est bordée d’une haie de bruyère. La montée s’achève dans une faille dans la roche de Cabeço do Caranguejo.

Le sentier se poursuit à travers un paysage où prédominent les cyprès de lambert (Cupressus macrocarpa) jusqu’à ce que nous arrivions à une bifurcation qui nous mène, à droite, à Terra Chã et, à gauche, au sommet de Pico Branco, deuxième point culminant de Porto Santo. Pico Branco doit son nom à l’existence d’une colonne en pierre blanche, où l’on trouvait autrefois une grande quantité d’orseille. Celle-ci était exportée de Porto Santo pour la production de teintures et autres spécialités connexes.

La zone de Pico Branco et Terra Chã intègre le réseau européen de sites d’intérêt communautaire - Réseau Natura 2000, Directive Habitats, en raison de l’existence d’endémismes de la flore et de la faune (mollusques terrestres - escargots).

C’est à cet endroit de l’île de Porto Santo que l’on a trouvé la plus grande quantité de flore indigène en meilleur état de conservation, étant donné qu’elle est protégée par le relief accidenté, dans des endroits escarpés et difficile d’accès. La végétation indigène est majoritairement herbacée et arbustive.

Nous pouvons trouver à cet endroit deux espèces importantes d’oiseaux marins comme le puffin cendré (Calonectris diomedea borealis) et la sterne pierregarin (Sterna hirundo).

Á Terra Chã, une maison en pierre a été récemment restaurée afin de supporter la propagation des plantes endémiques, leur réintroduction dans le milieu naturel et la réalisation d’études scientifiques.

En dessous de Terra Chã, vous trouverez la Caverne des Hors-la-loi (Furna dos Homiziados), ancien refuge des fugitifs, où, selon la tradition, plusieurs personnes se sont cachées pour échapper à la loi et aux incursions de la piraterie des algériens. La légende raconte que, c’est au cours de l’une de ces fugues, que le plafond de la caverne s’est abattu, enterrant tous ceux qui s’y étaient réfugiés.

Les nombreux belvédères naturels que nous offre ce sentier permettent d’apercevoir une grande partie de l’île de Porto Santo: Calhau da Serra de Dentro, Pico do Concelho, Ilhéu de Cima, Pico do Maçarico, Portela, Rocha de Nossa Senhora, la ville, une partie de la plage, Pico Ana Ferreira, Espigão dos Morenos, Calheta et Ilhéu de Baixo.

Ce sentier a été tracé pour permettre le passage des ânes portant les charges quand les habitants semaient encore l’orge à Terra Chã. Le retour s’effectue par le même chemin.

Ajouter à votre voyage Retour
Share...
Youtube Flicker RSS ISSUU
World´s Leading Island Destination 2017 - WTA Award Madeira Islands SRETC Região Autónoma da Madeira